Comprendre le fonctionnement du circulateur de chaudière

chaudière

Le circulateur de chauffage est devenu essentiel au sein d’une maison. Aussi bien appelés pompe de circulation, ces mécanismes sanitaires distribuent continuellement un flux de liquide caloporteur vers les diffuseurs de chaleur dans toute la bâtisse. Fonctionnant selon un principe de physique élémentaire, un phénomène d’inertie se produit suite à l’extrême pression exercée sur les liquides. Grâce à cette technique avancée, il est possible de réduire considérablement les sections de tuyauterie. De la même manière, il existe beaucoup moins de risque de dispersion de charges. Mécanique bien rodée, on fait le point sur le fonctionnement des circulateurs de chaudière.

Ce que l’on entend par circulateur de chauffage

Les circulateurs de chauffage représentent les pièces centrales des installations sanitaires de chauffage. Ils apportent un soutien indéfectible aux générateurs de chauffage à l’instar des chaudières et des pompes. Il assure à la fois l’alimentation constante de ces équipements et leur bon fonctionnement. Ainsi, les diffuseurs de chaleur reçoivent toujours la bonne quantité de liquide, peu importe la distance d’éloignement du circuit. Auparavant, au sein des anciennes installations, le liquide caloporteur circulait facilement à travers la chaudière jusqu’aux radiateurs. Renseignez-vous davantage sur www.sani-elecservices.fr/ et profitez de l’avis des experts.

Elles redeviennent plus épaisses après leurs derniers passages avant d’être finalement recyclées. Aujourd’hui, les circulateurs de chauffage prennent le relais et accélèrent le processus. Ces pièces ont toutefois besoin de tuyau de grand format. Au cours de l’aller, la tuyauterie devra être descendante et vice-versa. Ces pièces ralentissent considérablement le phénomène de déperdition de charge. Ils simplifient l’aménagement et l’entrelacement des sections de tuyauteries. Au cœur de l’installation, le circulateur est une véritable pompe à haute pression qui déplace rapidement l’eau dans les conduits.

Typologies de circulateur de chauffage sur le commerce

En matière de chauffage domestique, on répertorie 3 grandes catégories de circulateur de chauffage : standards, vitesse variable, à moteur synchrone. Peu importe le modèle, un circulateur comporte toujours une pompe à aube en ligne. La pièce se place généralement entre deux tronçons de tuyaux. Le refroidissement se fait par l’intermédiaire du rotor noyé. Autrement dit, l’eau du circuit ramène naturellement les circulateurs à bonne température.

  • Circulateurs standards : Très plébiscités sur le marché, ils possèdent jusqu’à autres vitesses de rotation. Elles sont exclusivement fixes et sont réglables manuellement.
  • Circulateur à aimant permanent : Détenant un niveau de régulation égal à ses confrères, il se distingue par sa fonction économique
  • Circulateurs à vitesse variable : Plus avancés et plus onéreux, ces dispositifs possèdent un système de régulation de vitesse électronique. Ce type de circulateur ralentit intentionnellement le débit dès que des vannes se ferment.

Définitivement capitaux dans un système de chauffage, les circulateurs sont des modèles de sophistication et de progrès technique.

Apports des circulateurs de chauffage en termes de rentabilité

Les équipements sanitaires ne sont rien sans circulateur de chauffage. L’utilité des circulateurs résident dans régulation et le transport des liquides caloporteurs. Ils optimisent largement l’efficacité de la chaudière. Ils possèdent ainsi une double fonctionnalité à la fois accélératrice et motrice. Ces mécanismes se composent essentiellement roues à aubes et de moteur électrique. Il accélère le cycle du système hydraulique.

Il est possible de les installer sous différente mode d’aménagement :

  • Dans l’installation de nouveaux circulateurs
  • Dans le cadre d’une rénovation, de bâtiment neuf, de maison en extension
  • Dans le raccord avec un plancher chauffé

Il est particulièrement apprécié en raison de ses performances sur les réseaux d’installations sanitaires :

  • Augmentation rapide de la température ambiante
  • Ajustement du niveau de pression
  • Performance accrue sans contrainte de distanciation de pièce

Toutes ces prouesses techniques ont été rendues possibles grâce à la puissance et l’ingénieuse fonctionnalité des circulateurs de pression. Un minimum de raccordement, allié avec un moteur puissant rendent le réseau hydraulique extrêmement performant. L’obtention d’un rendement optimal est conditionnée par le réglage du débit.

Entretien des circulateurs de chauffage sur la durée

Lorsque les circulateurs de chauffage sont en place, il faudra y garder un œil afin d’assurer continuellement une économie d’énergies à long terme. Investir dans de tels équipements devient rentable en seulement une année de bonne d’exploitation. Au fil du temps et avec les agressions extérieures, il est possible que les circulateurs subissent quelques dommages. Dans le but d’éviter cet encrassement, les propriétaires peuvent mettre en place quelques aménagements :

  • Équipez les circulateurs d’inhibiteur de corrosion pour éviter la rouille et l’oxydation des tuyaux
  • Disposez un pot à boue en dessous des pièces de manière à stocker les saletés qui se seront accumulées au niveau des tuyaux.
  • Installer des dispositifs de séparation d’air pour limiter la présence de bulles d’air dans les raccords

Les dépôts de boues et l’encrassement entrainent la cassure du circuit de chauffage. Il se peut que de fines particules solides métalliques endommagent la tuyauterie. C’est ce désagrément qui est à l’origine de nombreuses pannes de chauffage dans une maison. Les circulateurs sont souvent accusés à tort lorsque les radiateurs fonctionnent mal. Or, le fond du problème est souvent ailleurs : purge d’air ou insuffisance de pression.