Comment bénéficier d’une prime pour votre pompe à chaleur ?

pompe à chaleur

Vous avez la possibilité de bénéficier d’une prime pour votre pompe à chaleur (PAC) avec la prime énergie du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie). Cette aide financière est octroyée aux particuliers qui désirent rénover leur logement, à condition que les travaux réalisés permettent d’améliorer les performances énergétiques de leur bâtiment. On vous explique tout dans cet article.

Une prime pour votre pompe à chaleur, c’est possible ?

Il est en effet tout à fait possible de recevoir une prime pour une pompe à chaleur. Vous pouvez faire la demande de cette aide financière auprès de l’opérateur de votre choix. Cet opérateur peut être un énergéticien ou une enseigne de grande distribution, comme par exemple la prime énergie proposée sur ce lien. Ces groupes sont intégrés au dispositif des CEE, ils poursuivent des objectifs de réduction de la consommation d’énergie sur l’ensemble du territoire.

A cette fin, ils vous proposent une prime énergie qui se veut incitative à votre intention. Pour chaque opération de rénovation qui vous permet de bénéficier de gains énergétiques, ils reçoivent des certificats d’économies d’énergie attestant du rôle qu’ils ont joué dans ce but.

Afin de bénéficier de cette prime pour votre pompe à chaleur, vous devez en faire la demande avant de signer le devis de vos travaux.

Quelles sont les pompes à chaleur concernées ?

Différents modèles existent, et tous sont éligibles à la prime pour pompe à chaleur. On peut citer les PAC aérothermiques (pompe à chaleur air/air ou pompe à chaleur air/eau), les pompes à chaleur géothermiques ou les pompes à chaleur eau/eau, dites hydrothermiques :

·       Les pompes à chaleur air/air captent la chaleur de l’air ambiant ou extérieur pour la restituer via des ventilo-convecteurs installés dans les pièces à vivre.

·       Les pompes à chaleur air/eau fonctionnent de manière similaire pour ce qui de la captation de chaleur, mais sont raccordées à des diffuseurs de chaleur tels qu’un plancher chauffant hydraulique ou des radiateurs basse température. Elles produisent aussi de l’eau chaude sanitaire.

·       Les pompes à chaleur eau/eau tirent leur chaleur de l’eau d’une nappe phréatique en sous-sol. Les travaux de mise en place sont un peu plus lourds que pour les modèles aérothermiques, puisqu’il s’agit de forer bien souvent à plusieurs dizaines de mètres dans le sol pour poser des capteurs verticaux.

·       Les pompes à chaleur géothermiques tirent leur chaleur de la terre elle-même. Il s’agit de mettre en place des capteurs horizontaux à quelques mètres de la surface. Cela implique de disposer d’un terrain suffisamment vaste pour accueillir ce réseau de capteur.

 Pourquoi existe-t-il des primes pour les PAC ?

S’il est possible de bénéficier d’une prime pour les pompes à chaleur, c’est parce que ces appareils thermodynamiques disposent d’un bon nombre d’avantages :

·       En premier lieu, ils consomment bien moins qu’ils ne génèrent d’énergie ! Par exemple, avec un coefficient de performance énergétique (COP) d’une valeur de 4, l’installation consomme 1 kWh d’électricité pour produire l’équivalent de 4 kWh de chaleur.

·       Ce haut rendement énergétique vous permet de faire de très importantes économies d’énergie en comparaison d’un chauffage ou d’un appareil de production d’eau chaude sanitaire électriques classiques. A la clé, une réduction de vos factures.

·       En consommant moins et en utilisant en grande partie une ressource renouvelable, l’appareil réduit l’empreinte écologique de votre maison.

·       Les modèles hydrothermiques et géothermiques sont moins dépendants des variations de la température extérieure que les modèles aérothermiques.

·       Les PAC air/eau, eau/eau ou sol/eau vous permettent également de produire de l’eau chaude sanitaire.

·       Installer ce type d’équipement chez vous fait prendre de la valeur à votre bien. En bonus, si vous êtes bailleur et si votre bâtiment sort de l’étiquette énergétique F ou G après l’installation de votre PAC, vous n’êtes plus concerné par l’interdiction de louer des passoires thermiques. Pour en savoir plus sur le DPE, cliquez ici.

Problèmes de plomberie pendant l’hiver : les pannes et problèmes les plus courants
Une pompe à chaleur permet-elle de consommer moins d’énergie ?

Plan du site