Une rallonge branchée consomme-t-elle de l’électricité ?

Une rallonge branchée semble inoffensive, pourtant sa consommation électrique peut être non négligeable. Cet article explore en détail l'impact des rallonges sur la consommation d'énergie et les risques potentiels liés à leur utilisation prolongée.

Comprendre la consommation électrique des rallonges

une rallonge branchée consomme t elle
La consommation électrique des rallonges est souvent un sujet de préoccupation pour les ménages soucieux de leur facture d'électricité. Bien qu'une rallonge branchée sans appareil connecté consomme techniquement de l'électricité, il est important de comprendre les nuances et les évolutions technologiques dans ce domaine.

Une consommation négligeable pour les rallonges modernes

Contrairement aux idées reçues, les rallonges électriques récentes consomment une quantité infime d'énergie lorsqu'elles sont branchées mais non utilisées. Les normes et réglementations ont poussé les fabricants à améliorer l'efficacité énergétique de ces accessoires indispensables. Selon les tests réalisés par l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), une rallonge moderne branchée à vide consomme en moyenne 0,3 Watt par heure. Sur une année complète, cela représente environ 2,6 kWh, soit moins de 50 centimes d'euros sur la facture.

L'impact des composants électroniques

Certaines multiprises et rallonges haut de gamme intègrent des composants électroniques tels que des protections contre les surtensions, des filtres anti-parasites ou des voyants LED. Ces éléments peuvent légèrement augmenter la consommation résiduelle par rapport à un modèle basique. Néanmoins, même avec ces fonctionnalités supplémentaires, la consommation d'une multiprise moderne reste très faible comparée aux appareils qu'elle alimente. À titre de comparaison, un modèle des années 1990 pouvait consommer jusqu'à 1 Watt en permanence, soit plus du triple d'une rallonge actuelle.

Des gestes simples pour optimiser sa consommation

Bien que l'impact d'une rallonge branchée soit minime, il est toujours judicieux d'adopter quelques réflexes pour éviter tout gaspillage :
  • Débrancher les appareils en veille qui ne nécessitent pas d'être alimentés en permanence (chargeurs, petits électroménagers...)
  • Éteindre la multiprise ou la rallonge à l'aide de l'interrupteur intégré lorsqu'elle n'est pas utilisée
  • Opter pour des modèles labellisés ou certifiés pour leur efficacité énergétique
En adoptant ces gestes simples et en choisissant des rallonges de qualité, il est possible de concilier praticité et maîtrise de sa consommation électrique au quotidien.

Les risques liés aux rallonges branchées en permanence

une rallonge branchée consomme t elle
Laisser une rallonge branchée en permanence peut sembler anodin, mais cela comporte en réalité plusieurs risques non négligeables. Même si la consommation électrique d'une rallonge vide reste minime, le fait de la laisser constamment sous tension peut entraîner une surchauffe et potentiellement provoquer un incendie.

Les dangers de la surchauffe

Lorsqu'une rallonge est branchée en continu, les composants électriques à l'intérieur sont sollicités en permanence, même s'il n'y a aucun appareil connecté dessus. Cette sollicitation constante peut provoquer une accumulation de chaleur au fil du temps, surtout si la rallonge est de mauvaise qualité ou mal dimensionnée pour l'usage prévu. Selon les statistiques des pompiers, près de 30% des incendies domestiques sont causés par des appareils électriques, dont une partie non négligeable implique des rallonges défectueuses ou surchargées. Les dommages causés par ces incendies s'élèvent en moyenne à plusieurs milliers d'euros par sinistre.

Les risques liés aux court-circuits

Au-delà de la surchauffe, laisser une rallonge branchée en permanence expose aussi au risque de court-circuit. Les variations de tension sur le réseau électrique peuvent endommager les composants de la rallonge avec le temps et provoquer un arc électrique si deux fils entrent en contact. Cela est d'autant plus vrai pour les rallonges bas de gamme qui ne disposent pas de protection contre les surtensions. Dans le pire des cas, un court-circuit peut déclencher un départ de feu si des matériaux inflammables se trouvent à proximité (rideaux, tapis, papiers...).

Quelques chiffres sur les incendies d'origine électrique en France

  • Environ 80 000 incendies domestiques par an
  • 30% de ces incendies sont liés à des appareils électriques
  • 200 décès et 4000 blessés graves chaque année
  • Coût moyen des dégâts : 8500€ par sinistre
Pour limiter ces risques, il est donc fortement recommandé de débrancher les rallonges lorsqu'elles ne sont pas utilisées, surtout la nuit ou en cas d'absence prolongée du domicile. Il est aussi important de vérifier régulièrement l'état des rallonges et de les remplacer dès que des signes d'usure apparaissent (fils dénudés, prises qui chauffent, déformations du boîtier...).

Consommation fantôme : mythe ou réalité ?

une rallonge branchée consomme t elle
La consommation fantôme, aussi appelée consommation cachée ou veille, est un phénomène bien réel qui peut avoir un impact significatif sur notre facture d'électricité et notre empreinte écologique. Même lorsqu'ils sont éteints, de nombreux appareils électriques continuent de consommer de l'énergie simplement parce qu'ils restent branchés sur le secteur.

Un gaspillage d'énergie insoupçonné

Selon une étude menée par l'Agence De l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie (ADEME), la consommation des appareils en veille représenterait en moyenne 86€ par an et par foyer, soit environ 11% de la facture d'électricité. Cette consommation fantôme concerne une multitude d'appareils du quotidien, tels que :
  • Les téléviseurs et les décodeurs TV
  • Les ordinateurs et les écrans
  • Les consoles de jeux vidéo
  • Les chargeurs de smartphones et de tablettes
  • Les appareils électroménagers programmables (machine à café, four, etc.)
Même les rallonges et les multiprises, lorsqu'elles sont branchées sur le secteur, contribuent à cette consommation cachée. Elles contiennent souvent un petit transformateur qui continue de fonctionner en permanence, même si aucun appareil n'y est branché.

Un exemple concret pour un foyer moyen

Prenons l'exemple d'un foyer français moyen, équipé des appareils suivants laissés en veille :
Appareil Consommation en veille (W) Durée de veille par jour (h) Consommation annuelle (kWh)
Téléviseur 0,5 20 3,65
Décodeur TV 6 20 43,8
Ordinateur 2,5 20 18,25
Console de jeux 1 22 8,03
Chargeurs (x3) 0,5 22 12,05
Machine à café 0,8 23 6,72
Au total, ce foyer consommerait donc 92,5 kWh par an uniquement à cause de la veille de ces appareils, ce qui représente environ 15€ sur la facture (sur la base d'un prix moyen de 0,1765€/kWh en 2023). Et cela sans compter les autres appareils potentiellement en veille !

Des impacts économiques et écologiques considérables

Si l'on extrapole ces chiffres à l'échelle nationale, la consommation fantôme représenterait environ 11 TWh par an en France, soit l'équivalent de la production annuelle de deux réacteurs nucléaires. Cette énergie gaspillée est non seulement coûteuse pour les ménages, mais elle a aussi un impact environnemental non négligeable, puisqu'elle contribue aux émissions de gaz à effet de serre. Il est donc primordial de prendre conscience de ce phénomène et d'adopter les bons réflexes pour réduire au maximum cette consommation fantôme. De petits gestes simples, comme éteindre complètement les appareils plutôt que de les laisser en veille ou les brancher sur des multiprises avec interrupteur, peuvent faire toute la différence à long terme, aussi bien pour notre porte-monnaie que pour la planète.

Solutions pour réduire la consommation des appareils en veille

une rallonge branchée consomme t elle
Face à la consommation fantôme des appareils électriques et électroniques, il est primordial de trouver des solutions pratiques pour réduire cette dépense énergétique inutile. Selon l'Ademe, la veille de nos appareils représente en moyenne 86€ par an et par foyer, soit plus de 10% de la facture d'électricité. Heureusement, quelques gestes simples permettent de diminuer significativement cette consommation cachée.

Utiliser des multiprises avec interrupteur

L'une des solutions les plus efficaces consiste à brancher plusieurs appareils sur une multiprise munie d'un interrupteur marche/arrêt. Ainsi, en un seul geste, vous pouvez couper l'alimentation de tous les appareils connectés lorsqu'ils ne sont pas utilisés. Cette astuce est particulièrement adaptée pour les équipements informatiques (ordinateur, écran, imprimante...) ou le matériel audio-vidéo (téléviseur, décodeur, console de jeux...). En utilisant une multiprise avec interrupteur, vous pouvez économiser jusqu'à 40€ par an sur votre facture d'électricité, selon les estimations de l'Ademe. De plus, vous prolongez la durée de vie de vos appareils en évitant les surtensions liées aux coupures brutales.

Opter pour des prises intelligentes

Les prises intelligentes, également appelées prises connectées, permettent de piloter à distance vos appareils électriques via une application mobile. Vous pouvez ainsi les allumer ou les éteindre selon vos besoins, même lorsque vous n'êtes pas chez vous. Certains modèles intègrent aussi des fonctions de programmation pour automatiser la mise en veille de vos équipements aux heures creuses. Grâce à ces prises intelligentes, vous pouvez réduire jusqu'à 10% votre consommation électrique globale. Elles sont particulièrement utiles pour les appareils qui n'ont pas besoin de rester en veille permanente, comme les chargeurs ou les petits électroménagers.

Installer des minuteries programmables

Pour les appareils qui nécessitent une alimentation continue mais dont l'usage est ponctuel, comme la box internet ou le téléviseur, les minuteries programmables représentent une solution intéressante. Vous pouvez ainsi paramétrer précisément les plages horaires pendant lesquelles ces équipements doivent être alimentés, et couper automatiquement le courant le reste du temps. Selon une étude menée par l'Ademe en 2019, l'installation d'une minuterie programmable sur la box internet permet d'économiser en moyenne 18€ par an. Pour un téléviseur, le gain est estimé à 12€ annuels. Ces petites économies cumulées peuvent rapidement devenir significatives !

En résumé

Pour réduire efficacement la consommation électrique liée à la veille de vos appareils, plusieurs solutions existent :
  • Utiliser des multiprises avec interrupteur pour éteindre simultanément plusieurs appareils
  • Opter pour des prises intelligentes pilotables à distance
  • Installer des minuteries programmables sur les équipements à usage ponctuel
En adoptant ces réflexes simples, vous pouvez économiser plusieurs dizaines d'euros par an sur votre facture d'électricité, tout en préservant l'environnement. Alors n'attendez plus pour agir contre la consommation fantôme !

L'essentiel à retenir sur une rallonge branchée qui consomme de l'électricité

En fin de compte, bien que la consommation électrique d'une rallonge seule soit généralement faible, les risques liés à son utilisation prolongée ne sont pas à négliger. Des solutions simples existent pour réduire cette consommation fantôme et éviter les dangers potentiels comme les incendies. À l'avenir, l'utilisation de prises et rallonges intelligentes pourrait permettre un contrôle plus précis de la consommation énergétique des appareils en veille.
Tester une prise de courant avec un multimètre
Qu’est-ce qu’un onduleur et comment il fonctionne

Plan du site