Court-circuit : comment se comporter ?

Lorsqu’il y a une panne de courant soudaine dans la maison, la cause peut être un court-circuit, qui se produit lorsqu’il y a contact entre les extrémités du système électrique, pour différentes raisons.

Les raisons peuvent être la défaillance d’un appareil ménager ou la présence d’un défaut en un point du système électrique.

C’est un problème à ne pas négliger car, outre la panne momentanée, dans les cas les plus graves, elle peut conduire à la formation d’un incendie en raison de la surchauffe des câbles du système.

En fait, ce dernier cas est assez rare, car heureusement, les installations électriques modernes sont protégées par un sauveteur, un dispositif de sécurité qui sert précisément à éviter de telles conséquences dangereuses.

Dans cet article, nous verrons donc comment se comporter en cas de court-circuit, en se déplaçant en toute sécurité.

Que faire en cas de court-circuit ?

Lorsqu’un court-circuit se produit dans un appareil ménager ou quelque part dans le système électrique, le courant « saute » continuellement. Dans ce cas, il est important de ne pas essayer de réactiver le courant, car vous risquez d’être électrocuté, c’est-à-dire de recevoir une décharge de courant dans votre corps.

Pour des raisons de sécurité, vous devez donc être conscient que vous ne pourrez pas réactiver l’électricité tant que la panne n’aura pas été complètement résolue.

Assurez-vous d’abord que le courant est coupé et n’improvisez pas de solutions toutes faites. Appelez un électricien qui peut intervenir immédiatement.

En attendant l’arrivée du technicien, vous pouvez essayer de trouver l’origine de la panne, mais toujours sans vous impliquer et en vous limitant à un contrôle visuel.

Ensuite, regardez le panneau électrique et voyez quel interrupteur est déconnecté. Vous pourrez ainsi limiter le champ d’investigation sur lequel intervenir.

En fait, chaque interrupteur est associé à un circuit, de sorte que les circuits non affectés par la panne continuent à fonctionner normalement.

Les origines possibles d’un court-circuit

Si des appareils ménagers sont connectés dans le circuit où le défaut est présent, il est très probable que le défaut trouve son origine dans l’un d’entre eux.

En présence d’un appareil ancien, l’origine en dépendra très probablement. Sinon, si tous les appareils sont neufs, vous devrez les tester un par un en les branchant pour voir s’ils sautent.

Si la source du défaut n’a pas encore été identifiée après ce test, elle peut résider dans une prise de courant.

À ce stade, vous pouvez les essayer un par un en y fixant un petit appareil. Une fois que vous aurez identifié la prise d’où provient le court-circuit, vous n’aurez plus qu’à attendre l’arrivée de l’électricien qui n’aura plus qu’à intervenir au point identifié.

Pour votre tranquillité d’esprit, demandez au professionnel d’effectuer une révision complète du système électrique et non pas seulement une réparation locale.

Les différents types de courts-circuits

Sur un réseau triphasé domestique, trois types de court-circuit peuvent se produire :

  • Contact entre la phase et le neutre (court-circuit monophasé), le plus probable, arrivant dans 80 % des cas constatés.
  • Contact entre deux phases (court-circuit biphasé lorsque les phases sont raccordées), survenant dans seulement 15 % des cas.
  • Contact entre les trois phases (court-circuit triphasé), le plus rare, avec 5 % des cas seulement.

Quelles sont les conséquences d’un court-circuit électrique dans une maison ?

L’échauffement des câbles en contact peut être responsable d’un incendie d’origine électrique, d’une dégradation irréversible des fils et du matériel ou encore d’une électrocution potentiellement mortelle pour la personne qui fait contact sur le court-circuit.

Comment prévenir les courts-circuits ?

En premier lieu, il est indispensable d’équiper son logement de dispositifs électriques de protection adaptés. Un disjoncteur différentiel 30 mA sur chaque rangée du tableau de répartition est couplé à un ensemble de disjoncteurs divisionnaires pour protéger efficacement toute votre installation électrique.

L’installation d’un parafoudre et d’une mise à la terre efficience assureront votre système électrique.

Enfin, des câbles électriques bien isolés de toute source d’humidité et de chaleur (surtout dans la cuisine et la salle de bain ou la présence d’eau est dangereuse), et protégés de tous risques d’écrasement garantissent votre sécurité au quotidien.

N’hésitez pas à faire vérifier la sécurité de votre réseau électrique domestique par un artisan électricité professionnel. Il sera le plus à même de détecter les défauts des systèmes triphasés potentiels et de vous éviter les risques liés à un court-circuit.