4 conseils pour rénover votre plomberie à moindres frais

plomberie

Réaliser des travaux pour rénover la plomberie de son logement est une étape parfois indispensable, mais qui peut s’avérer onéreuse. Des fuites, une robinetterie défectueuse ou des équipements vétustes peuvent vous pousser à engager des travaux. Pour réduire la facture, il existe plusieurs astuces pour une plomberie en parfait état. Découvrez 4 conseils pour une plomberie rénovée à moindre coût.

1. Faire le bilan des travaux à entreprendre

Avant de contacter un artisan plombier, vous devez faire un bilan complet de l’ensemble des travaux à effectuer. Cet état des lieux est indispensable pour mener à bien un projet de travaux de rénovation. Pour cela, vous devez vous poser un certain nombre de questions. Tout d’abord, prêtez attention à vos canalisations. Même si vous n’y connaissez rien en plomberie, certains signes doivent vous alerter. Des traces d’humidité sur les murs, de la rouille sur les tuyaux ou encore une chasse d’eau bruyante méritent une investigation approfondie. Les traces d’humidité, par exemple, révèlent souvent des fuites d’eau.

En cas de doute, il existe une astuce simple vous permettant de voir si subissez bel et bien d’une fuite d’eau. Relevez votre consommation sur le compteur d’eau le matin, et consultez-le une nouvelle fois en rentrant le soir. Attention, aucune utilisation de l’eau ne doit être faite durant ce laps de temps. Si les chiffres sont différents, c’est qu’il y a effectivement une fuite d’eau. Vérifiez également que votre robinetterie est en bon état. Une chasse d’eau défectueuse ou un robinet qui goutte peuvent vous coûter très cher. S’il y a un problème, un remplacement de l’équipement est indispensable. Cet état des lieux doit vous permettre d’évaluer le montant des travaux à prévoir.

2. Repérez les travaux imputables à votre bailleur

Si vous êtes locataire de votre appartement ou de votre maison, certains travaux de rénovation doivent être pris en charge par le bailleur. Si certains travaux incombent au locataire, d’autres relèvent entièrement de votre propriétaire. Avant de vous engager dans quoi que ce soit, veiller à vous assurer que vous êtes bien responsable de la charge financière. En général, ce sont les travaux d’entretien courant qui incombent au locataire. En tant que locataire, vous êtes responsable de l’entretien de la chaudière. Toutefois, si des travaux s’avèrent urgents, tel que le changement d’un chauffe eau, c’est au propriétaire d’intervenir.

Si un problème survient en raison d’une négligence de votre part, c’est à vous que revient la charge de financer les travaux. Pour éviter toute mauvaise surprise, entretenez correctement votre intérieur. Remplacez les joints lorsque cela s’avère nécessaire, et nettoyez régulièrement la grille de votre chaudière. Le propriétaire, quant à lui, doit impérativement remplacer les conduits d’alimentation d’eau lorsque cela est nécessaire. Il doit également remplacer la robinetterie défectueuse. Enfin, si vos canalisations présentent des traces de plomb à un niveau supérieur au seuil fixé par les autorités, votre bailleur doit engager des travaux pour assurer votre sécurité.

3. Comparez les prestations des différents professionnels

Une fois que vous avez établi l’ensemble des travaux à réaliser dans votre logement et que vous avez défini un budget, vous devez comparer les différentes prestations offertes par les professionnels. Pour cela, demandez des devis des travaux à réaliser pour rénover votre plomberie. En fonction de votre secteur géographique, les prix peuvent varier d’un professionnel à l’autre. Les tarifs ne doivent pas constituer votre unique critère pour choisir un professionnel. Soyez attentif à la réputation de votre plombier. A-t-il reçu des retours favorables de la part des clients ? Réalise-t-il les travaux en temps et en heure ? Choisissez un professionnel fiable, reconnu et expert dans son domaine. Un bon plombier possède des qualités pédagogiques : il doit vous aider à comprendre les problèmes que vous subissez en matière de plomberie.

4. Se renseigner sur les aides financières possibles

Pour financier vos travaux de plomberie, plusieurs choix s’offrent à vous. Vous pouvez solliciter un crédit travaux auprès de votre banque. Dans certains cas, il est même possible d’ajouter ce crédit à son emprunt immobilier. Renseignez-vous auprès de votre banquier afin d’en savoir davantage sur ce dispositif. Il existe également des aides délivrées par des organismes tels que l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). Les collectivités territoriales telles que les communes, les départements ou les régions peuvent également vous octroyer des aides financières pour rénover votre plomberie. Certaines aides sont soumises à des conditions de ressources. Pour toute question, l’ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement) peut vous orienter en fonction de votre situation.